La jeunesse de Thorgal tome 10 : Sydönia
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 24 Juin 2022
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Yann
Dessin : Roman Surzhenko
Couleurs : Elvire De Cock

Le cruel roi du Danemark est mort, alors son fils illégitime Sveynn décide de retourner dans son pays natal et de revendiquer la couronne. Il force Thorgal à quitter Aaricia parmi ses alliés et à partir avec lui dans une expédition pour gagner le trône. Sveynn ne sait pas qu'il y a déjà quelqu'un au Danemark qui a l'intention de prendre le pouvoir après Harald la Dent Bleue, et que cette personne ne reculera devant rien pour atteindre son objectif : la redoutable princesse Sydönia qui abrite littéralement l'esprit du défunt roi ! Sydönia est en fait encore une enfant. Mais elle est déjà très méchante et barbare. Ses relations avec sa mère, la reine Gunhilda, ne sont pas bonnes, c'est le moins que l'on puisse dire. Sveynn est un fou colérique qui ne cherche qu'à faire couler le sang. Sydönia a le soutien total de la "Fylgja". Il s'agit d'une sorte de voix de conseil qui peut prendre différentes formes. Cette voix dans sa tête l'incite à faire une offre pour le pouvoir. À ce moment-là, le drakkar avec Sveynn et Thorgal à bord arrive dans la ville portuaire de Haithabu. De façon surprenante pour Thorgal, Sydönia ne sera pas l'adversaire le plus dangereux. Sveynn pourra-t-il gagner et Thorgal pourra-t-il enfin retourner avec sa bien-aimée dans son village natal ?

Voici déjà le dixième album racontant les aventures de la jeunesse de Thorgal. Suite directe des albums précédents, nous retrouvons le jeune héros embarqué malgré lui avec Sveynn et la dépouille de son père, le roi Harald qui retourne à son pays d'origine. Thorgal ne semble guère en confiance durant son odyssée. Non seulement, il a de drôles de songes (de sombres prémonitions ?) mais en plus Sveynn lui a caché être le responsable de la mort de Harald. Est-ce ainsi que se comporte un frère de sang ? La plus jeune fille d'Harald, Sydönia, voit mal son pays entre les mains de sa mère ou de son demi-frère Sveynn. Dotée dès son plus jeune âge d'une impressionnante cruauté, Sydönia n'hésite pas à faire emprisonner sa mère, à liquider les amants de celle-ci et à s'emparer du trône. Le Russe Roman Surzhenko sait garder le style de Rosinski tout en y apportant sa propre touche. Il vous conduit sans aucun doute plus loin dans le cadre atmosphérique des Vikings. De même, Thorgal et Aaricia sont joliment dessinés dans leur version plus jeune, ce qui ne nuit heureusement pas à la série principale. Ses personnages et ses décors sont bien soignés. Le dessin d'ensemble avec la vue du haut de la ville portuaire (p. 11) excelle dans les détails et est très atmosphérique. Il fait aussi un travail du diable pour dépeindre les batailles. Quant à l'intrigue de Yann, elle s'avère joliment troussée. Il mélange des éléments familiers : Thorgal qui se languit de son Aaricia, des combats sanglants, des créatures mythologiques (qu'est-ce qu'il était il y a longtemps ce Nix !) et des éléments historiques vikings (le dieu du vent Njörd, le chant de bataille Barditus, la myrrhe comme guérisseur...), le passage du royaume des vivants à celui des morts (et même le retour)...

VERDICT

-

Les premières années de Thorgal nous apprennent tout sur la genèse du héros de cette série. Tout cela entremêlé de mythes, de figures mythiques, de héros et de méchants. Un Thorgal d'excellente qualité du duo Yann - Surzhenko qui ont maintenant bien mis la main sur cette univers. Vivement la suite.

© 2004-2022 Jeuxpo.com - Tous droits réservés