One-Punch Man tome 18
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 05 Décembre 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Oeuvre originale : ONE               
Manga : Yusuke Murata

One-Punch Man (One Punch-Man) est un manga toujours en cours de parution au Japon, et qui a connu vingt tomes à ce jour aux éditions Shueisha. A noter que cette série est un remake d'une série homonyme initialement publiée sur le blog d'un certain "One", dont le créateur est désormais rejoint par Yusuke Murata, le dessinateur de la non moins célèbre série Eyeshield 21. L'intrigue met en scène Saitama, un jeune homme sans emploi dont le pouvoir est de vaincre n'importe quel adversaire d'un simple coup de poing, d'où son surnom "One-Punch Man". Mais voilà, le super héros est devenu si fort après ses trois ans d'entraînement (qui lui ont coûté ses cheveux) qu'il s'ennuie et passe ses journées à se morfondre . Oh bien sur, quelques monstres, savants fou et démons tenteront de détruire la Terre, mais ils ne constitueront pas une menace sérieuse face à Saitama qui cherche désespérément un rival de taille ! Au point que le personnage semble perdre peu à peu tout émotion. D'emblée, One-Punch Man se présente comme une parodie de récits de supers héros et l'apparence de Saitama est assez ridicule par rapport aux autres personnages. Une sorte de anti-héros pleinement assumé, pas du tout impressionnant, et qui résout les conflits de manière non conventionnelle ! Toujours accompagné de son "disciple", le cyborg Genos, Saitama poursuit son ascension au sein du classement des héros. Mais la tâche n'apparaît pas si évidente dans un contexte ultra concurrentiel ...

Dans ce tome dix-huit, la terrible crise qui a ravagé toutes les villes se poursuit avec une attaque simultanée, faisant des centaines de victimes et lançant un défi clair à l'Association des héros, prête à les éliminer complètement. Dans le même temps, nous avons  Garoh, le chasseur de héros qui souhaite être un monstre et qui, après sa bataille contre Bomb et Bang, a été invité à entrer dans l'Association des monstres et à les rejoindre. Prévenu par les deux maîtres, Saitama décide de partir à sa recherche, mais en cours de route, il finit par s'arrêter pour manger et s'apercevoir qu'il a perdu son portefeuille ! Utilisant une astuce pour s'en sortir grâce à l'apparition de Fubuki dans la cafétéria, Saitama décide de poursuivre un autre client qui part lui aussi sans payer. La loi du hasard décide que la personne que Saitama suit n'est autre que Garoh, favorisant une seconde rencontre entre eux sans que notre héros ne s'en rende compte et le batte à nouveau d'une manière écrasante. Tandis que Saitama retourne à ses problèmes, Garoh se réveille totalement humilié, pour se retrouver la tête la première dans une situation encore pire : L'Association des monstres a décidé d'envoyer après lui Sécatoroi (Kirisakingu) et Divinsecte (Mushigami), deux monstres assez puissants avec lesquels ils comptent le mettre à l'épreuve. Ceci est encore compliqué par la présence du même petit garçon stupide de la dernière fois, ce qui le met dans une situation plutôt compromise.

Alors que cette bataille passionnante se déroule, nous assistons à une histoire parallèle dans laquelle Zombieman rend visite aux anciens membres de la maison de l'Evolution. Grâce à eux, nous entendons parler de l'évolution de Saitama et du Limiter... qui ne peut être qu'une invention, ou servir à expliquer la nature du pouvoir de notre protagoniste. Bien sûr, non seulement nous avons des combats et de l'action, mais le manga continue d'approfondir le personnage de Garoh, ainsi que son évolution, et il est difficile d'établir clairement où il va se positionner. Le résultat, près de 200 pages de scènes incroyables, le tout bien sûr grâce à l'incroyable dessin de Yusuke Murata, plein de dynamisme et aux pages d'accueil déjà caractéristiques. D'autre part, il vaut la peine de jeter un coup d'œil aux détails du tankoubon car ils ne sont pas rares. En plus de l'histoire supplémentaire typique que vous ne pouvez pas manquer, nous trouvons une jaquette spectaculaire dans laquelle nous trouvons Fubuki et Saitama dans le rabat avec un gag mettant en vedette les deux et la visite de ce dernier à sa maison dans ce volume. En outre, sous cette jaquette nous trouvons quelques superbes illustrations de Saitama et Genos dignes d'une affiche.

VERDICT

-

Ce fut l'un des volumes les plus drôles de la série One Punch Man depuis un moment. Saitama insiste sur les petites choses comme lui seul peut le faire, nous assistons également à davantage de développements sur Garoh et nous pouvons même revoir un peu de la maison de l'Evolution. Voilà qui promet !

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés